sffdbbbddrfrtt.jpeg

Notre petit élevage

La plupart de nos bouledogues sont avec nous, que ce soit dans l'autre maison qui me sert de bureau ou dans la maison principale je tente toujours d'alterner par affinité et par petits groupes

fin de pouvoir profiter d'eux au maximum !

Pour des raisons de confort et de réglementation certains ne vivent plus avec nous et passent une vie heureuse dans notre autre maison de Provence ou bien dans d'autres foyers

tandis que d'autres vivent en contrat d'élevage dans différentes familles !

Le but étant vraiment de leur offrir le plus grand confort pour cela je préfère avoir un petit nombre de chiens.

Aucun de mes chiens n'est en cage en chenil ou en boxe, ils dorment dans de belles pièces ou sur le canapé et peuvent sortir comme ils veulent et s'étaler au soleil à leur guise que ce soit dans l'herbe ou dans la cour,

c'est ainsi que je conçois mon petit élevage.

Ma plus belle récompense est de les savoirs heureux !

Faites défiler la page vous y trouverez quelques conseils pour bien choisir votre élevage !

 

Voici ci-dessous quelques photos  et vidéos de mon petit élevage où règne confort et bonheur

Vous pouvez les agrandir et les visionner une par une en double cliquant dessus

Quelques conseils avant d'acheter votre petit bouledogue français

 

Ayant énormément de demandes lorsque je n'ai pas de chiots disponibles je tente de diriger les familles vers des éleveurs qui me semblent sérieux

travaillant dans le respect de cette race merveilleuse !

J'essaie toujours de donner des conseils aux familles pour choisir au mieux un élevage.

 

L'élevage :

Le choix de l'élevage est primordial et les points importants sont : la santé, le bien-être et l'équilibre des chiots et la beauté !

Pour cela il est impératif de prendre son temps avant de se lancer dans cette aventure...

Sélectionnez; visitez les différents sites d'éleveurs et certaines plates- formes comme Instagram, Facebook ect

Contactez plusieurs élevages et n'hésitez pas à préparez toutes vos questions à l'avance.

Regardez les photos, les avis et commentaires; n'oubliez pas que votre ressenti est très important !

N'hésitez pas à prendre rendez-vous pour une première visite (en évitant de fondre d'amour pour le premier chiot que l'on vous tend) mais plutôt en se laissant le temps de la réflexion.

Une fois sur place, demandez à voir les parents, (si par chance le papa est présent) afin de se donner une idée sur leur état de santé et leur caractère.

Dites vous qu'une maman allaitante n'est jamais bien à son avantage (amaigrissement pour certaines, perte de poils et parfois pas très contente de voir du monde autour de ses bébés )

mais on peut facilement faire la différence avec une chienne allaitante pas trop à son avantage et une chienne en mauvaise santé.

Demandez à voir la fratrie tout entière et pas uniquement un chiot que l'on vous apporte dans une pièce isolée du reste de la portée ou de la maman.

Ne vous offusquez pas si l'on vous interdit l'accès à la nurserie, par souci d'hygiène et pour éviter tout risque de germe ou de virus il est préférable de rendre visite aux chiots lorsqu'ils sont un peu plus grands.

Quelques recommandations :

Ne visitez pas plusieurs élevages dans la même journée, vous risquez de véhiculer virus et bactéries, si vous venez d'un autre élevage surtout faites en part à l'éleveur qui saura vous donner des consignes et les règles d'hygiènes à respecter.

Ne venez pas avec votre animal visiter un élevage, cela peut paraître évident pourtant beaucoup de familles veulent faire voir le petit nouveau au plus vieux et voir sa réaction face à lui.

Ce n'est pas le lieu idéal ni pour votre animal ni pour l'éleveur qui ne voit qu' un animal potentiellement porteur de microbes s'approcher de ses chiots...

 

Les chiens :

Regardez les conditions de vie des chiens et des chiots, la propreté des lieux.

Posez-vous les bonnes questions par exemple : les chiens ont t'ils de l'espace, semblent t'ils heureux ?

Les chiots sont t'ils dans un endroit spacieux, lumineux, peuvent t'ils aller dehors ou sont t'ils cloisonnés en permanence dans un parc à chiots ?

Renseignez-vous sur le nombre de portée qu'a eu la maman et la fréquence des naissances (certains éleveurs peu scrupuleux n'hésitent pas à faire porter les femelles à chaque chaleur soit tous les 6/8 mois sans laisser de temps de repos nécessaire pour elle (à savoir un cycle de chaleur de repos ) certaines femelles n'ayant pas eu le temps de se remettre de leur dernière césarienne décèdent sur la table d'opération...

Une femelle ne devrait pas faire plus de 3 portées au cours de sa vie pourtant certains en abusent n'hésitant pas à faire 4 voire 5 portées afin de profiter et d'abuser un maximum ou prétextant que la chienne est "exceptionnelle" ou bien qu'il s'agit d'une gestation "accidentelle" !

L'âge de la maman est tout aussi important, je ne cesse de voir des chiennes de 7/8 ans gestantes ce qui n'est pas concevable chez le bouledogue français en tout cas.

 

La santé :

Concernant la santé, si par chance les parents sont testés; n'hésitez pas à demander quels tests ont été réalisés; demandez à voir les résultats, il est facile de dire que les parents ont passé des tests avec brio sans vraiment pouvoir en apporter la preuve.

Certains tests de santé ne peuvent être fait que par des spécialistes comme par exemple le cœur, ce n'est pas un simple contrôle cardiaque effectué par un vétérinaire .

Les tests de santé ne sont pas obligatoires mais le club de race en impose quelques uns aux éleveurs afin de pouvoir valider  certains titres ou certaines cotations .

les tests les plus courants chez le bouledogue français sont Le cœur, les rotules, la radio du dos.

Tests génétiques les plus courants : Cataracte Héréditaire, Myélopathie dégénérative.

Aucun éleveur ne peut garantir de confier un chiot sans souci mais il peut éviter certaines tares héréditaires en faisant une bonne sélection en évitant de faire reproduire un chien avec des problèmes de santé, grâce aux tests de santé, tests génétiques et en évitant de marier deux chiens hyper typés; ou avec un taux de consanguinité trop important (la consanguinité fixe certaines qualités mais aussi certains défauts ou problèmes, voilà pourquoi il est important de bien la maîtriser sans jouer au apprenti sorcier).

 

Les prix :

Concernant le prix d'un bouledogue français LOF il faut compter minimum 1400 / 1500 euros avec une moyenne de 1800/2000 euros mais les prix peuvent être plus importants en fonction des tests de santé effectués sur les parents, le pedigree des parents, le palmarès des parents etc.

Il faut savoir que les tests de santé sont très onéreux, il faut en faire passer au moins 4 ou 5 sur chaque reproducteur.

Le palmarès des chiens à aussi sont importance sur le prix des chiots, pour avoir un champion ou un chien coté il aura fallu parcourir la France et bien souvent l'étranger avec tous les coûts et les sacrifices que cela implique ! 

Les saillies ne sont pas toujours faites à l'élevage et il est fréquent de devoir parcourir plusieurs centaines de kilomètres pour trouver le mâle idéal, celui qui pourrait  convenir au mieux à la femelle, il faut donc tenir compte du voyage (avion si le mâle est à l'étranger, train ou voiture, le prix de l'hôtel; nourriture etc).

Le prix d'une saillie est variable de 800 euros à 3500 euros selon l'élevage, l'étalon; sa santé et son palmarès...

Viennent ensuite les frais à l'élevage, la césarienne dans une grande majorité des bouledogues (entre 300 euros et 1700 euros selon les régions) le matériel et les soins liés aux chiots, inscription au LOF, frais vétérinaire, soins nourriture , kit chiot etc etc.

 

Voilà pourquoi il convient d'être prudent sur des prix inférieurs à 1500 euros, vous risquez de trouver la différence chez le vétérinaire ou chez le comportementaliste car pas ou peu de travail de sélection est réalisé en amont !

Attention un prix élevé ne garanti pas d'avoir un chiot de qualité; certains n'hésitent pas à faire grimper leur prix sans pour autant avoir fait quoique ce soit (tests de santé, sélection ou moindre frais) généralement ils vont au moins cher sans se préoccuper de rien;  ils s'alignent juste sur d'autres éleveurs qui eux tentent de faire du bon travail.

 

Les animaleries :

Évitez les animaleries, où les chiots sont séparés de leur mère bien trop tôt, la provenance est bien souvent douteuse où pour la plupart du temps les mères vivent dans des hangars destinées à faire des chiots et uniquement des chiots, ce sont des mouroirs où elles ne voient jamais la lumière naturelle, et sont souvent malades et affaiblies !

La provenance des chiots en animalerie peut être aussi les invendus d'éleveurs qui ne trouvent pas d'autres moyens de vendre leurs chiots...

Quels sont ces éleveurs qui ne cherchent pas à savoir où iront leurs chiots ? C'est pour moi quelque chose d'impensable !!!

 

 

Enfin soyez prudent sur les annonces alléchantes, il y a énormément d'arnaques sur internet et les plaintes se multiplient !

En conclusion :

Pour avoir un chiot de qualité, cherchez un élevage de qualité; prenez votre temps et n'oubliez pas qu' un chiot qui a été choyé par sa maman et son éleveur a toutes les chances d'être très bien équilibré !

La santé et la sélection sont très importantes mais attention cela ne garanti pas d'avoir un chiot sans soucis mais l'assurance d'avoir un chiot qui part sur des bases saines ! 

® Mylène Réalan Tout droits réservés

 

                                                                   

Les dérives du bouledogue et ses ravages...

 

J'ai parfois des demandes de chiots de "couleur" exotique, bleu, gris, chocolat, lilas, noir et feu, merle ect...

Certaines personnes doivent sans doute les trouver mignons et rares mais lorsque l'on connait les problèmes que rencontrent ces chiens croyez moi on change vite d'avis !

Les clubs de race sont là justement pour éviter ce genre de dérives, cette "couleur" ne sera donc jamais admise dans le standard du bouledogue français.

Pour résumer en quelques lignes :

Cette couleur qui en fait n'en est pas une est due à un gène de dilution, une tare en fait qui apporte deux principaux soucis graves et douloureux pour l'animal !

 

L'alopecie :

Généralement les soucis commencent entre 6 mois et 3 ans avec des pertes de poils; des démangeaisons importantes laissant place à une peau rapidement infectée !

 

Neutropénie cyclique :

Qui est un trouble immunitaire grave survenant sur les chiots provoquant des infections, diarrhée, fièvre, signes arthritiques, respiratoires et de la peau.

 

Comme c'est génétique il n' existe aucun remède...Les soins sont très longs et très couteux, de plus les assurances ne couvriront pas les frais...

La seule chose pour arrêter cette souffrance est d'en arrêter l'élevage; l'achat et la vente !

 

Pensez à eux et non à vous !

 

Je fais tester mes reproducteurs pour ma part, ils passent donc un test génétique (le Locus D ) pour m'assurer qu'ils ne sont pas porteurs de cette tare génétique ainsi je n'ai pas de surprise à l'arrivée des chiots !

 

®  Mylène Réalan (Tout droits réservés)